Le Plan d’action de développement durable du Québec


Le plan d’action du gouvernement du Québec qui vient de se terminer en décembre 2015 s’articulait autour de 10 objectifs ministériels pour lesquels étaient définis des actions, des gestes, des indicateurs et des cibles. On y retrouvait un certain nombre de points communs avec les documents officiels français notamment la prévention et la gestion des risques, l’adoption de pratiques écoresponsables et le partenariat.

Cependant quelques spécificités méritent d’être mises en avant. Ce plan intégrait en effet des actions gouvernementales en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ainsi qu’un volet visant à « Favoriser la connaissance, la transmission et la mise en valeur, en contexte scolaire, de la culture des nations amérindiennes et de la nation inuite ».  Les arts et la culture était également valorisés « tant au cœur des programmes de formation que lors des activités parascolaires ».

Ces spécificités sont en partie liées à la mise en place en 2012 de l’Agenda 21 de la culture du Québec qui affirme notamment que la culture est d’une part porteuse de sens, d’identité, de valeurs et d’enracinement et d’autre part un élément structurant de l’aménagement et du développement des territoires.

En ce début d’année 2016, il sera intéressant de suivre l’évolution des préconisations ministérielles québécoises en matière d’éducation au développement durable.

Texte rédigé par      Marco Barroca-Paccard